Société Française de Dermatologie Pédiatrique

Accueil
Le mot de la Présidente

La Société Française de Dermatologie Pédiatrique continue avec dynamisme à se développer et à assurer toutes les missions que ses présidents et conseils d’administration successifs lui ont données. J’en assure aujourd’hui la présidence après Jean Philippe Lacour, dont le mandat a été écourté au bout de 1 an, en raison de sa nouvelle fonction de Président de la Société Française de Dermatologie.
Je ressens comme un honneur et une marque de confiance mon élection à cette fonction. Je l’aborde avec un grand enthousiasme et un profond respect pour mes prédécesseurs : Yves de Prost, Marc Larègue, Alain Taieb, Gérard Lorette, Jean-François Stalder et Jean-Philippe Lacour.

La dermatologie pédiatrique est une des composantes passionnantes de la dermatologie qui reste une des spécialités les plus riches dans sa diversité. L’organe «peau» est un organe extraordinaire aux fonctions complexes. La dermatologie est une spécialité essentielle qu’il est important de faire connaître et développer dans toutes ses dimensions frontières avec les autres spécialités. Toutes ses forces vives sont à soutenir et à dynamiser. La dermatologie pédiatrique est une de ces forces vives, bien identifiables par sa spécificité inhérente à ces périodes de vie si particulières, naissance, enfance et adolescence, qui ne sauraient être assimilées à celle de l’âge adulte, tant sur le plan physique que psychologique. C’est pour moi une vocation constamment renouvelée.

La Société Française de Dermatologie Pédiatrique (SFDP) est née de la volonté de porter au plus loin la connaissance dans ce domaine, afin de répondre aux besoins des enfants, de leurs familles et de l’ensemble de la communauté scientifique et soignante.

Les missions de la SFDP et les réalisations en cours avaient clairement été exposées par Jean Philippe Lacour, en février 2010. Elles se poursuivent et nous en sommes tous fiers et heureux.
Toutes ces réalisations sont détaillées sur le site web SFDP, je ne le ferai donc pas à nouveau. J’invite simplement, fortement, tous à consulter régulièrement ce site qui a pour vocation de s’actualiser constamment (http://sfdermato.actu.com/sfdp/index.html) .

Très brièvement, je citerai - La formation médicale continue, au travers de séminaires, FMC, rencontres, mais aussi d’articles didactiques en particulier dans les Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
- La recherche clinique en dermatologie pédiatrique soutenue par un groupe dynamique, le Groupe de Recherche de la Société Française de Dermatologie Pédiatrique (GRSFDP). Ce groupe s’élargit de plus en plus à de jeunes chefs de clinique et internes sensibilisés à la dermatologie de l’enfant. Les projets se construisent collectivement, mûrissent et aboutissent, comme en témoignent les nombreuses présentations aux congrès et aux JDP et les articles scientifiques publiés au nom du Groupe. Ce travail de tous est à poursuivre, avec les idées et la créativité de chacun. Il s’organise actuellement sous la responsabilité de Pierre Vabres.
- La formation initiale à la dermatologie pédiatrique. Elle sera bientôt enrichie par un Diplôme d’Université en Dermatologie Pédiatrique qui est envisagé et réfléchi depuis la création de la SFDP. La mise en place de ce DIU est un travail ambitieux qui nécessite un grand investissement de temps pour en définir les modalités d’organisation, de réalisation, de soutien logistique et financier. Le but est de permettre l’acquisition d’une compétence validée et reconnue pour sa qualité. Ce « chantier » avance bien grâce à la volonté du CA, sous la responsabilité plus particulière de Jean François Stalder et Jean Philippe Lacour, avec l’aide Didier Bessis (membre de la SFDP). Il devrait aboutir dans les 2 ans. Ce délai annoncé en 2010 est un délai de prudence, en espérant qu’il soit le plus court possible.
- La poursuite de l’ouverture de la SFDP sur l’international dans le cadre de rencontres avec des équipes francophones et anglophones et de la participation à des congrès internationaux comme celui de l’ESDP (European Society of Paediatric Dermatology)

Le bilan est donc véritablement positif. Mais cette dynamique constructive doit continuer et s’amplifier. Ma volonté pour ces prochaines années est de :
1- Augmenter l’attractivité de la SFDP pour les plus jeunes. La formation dispensée par les équipes hospitalières, en dermatologie pédiatrique, est déjà reçue de manière très positive par de nombreux internes. Favoriser leur participation, de manière soutenue et encadrée par la SFDP, à toutes les manifestations nationales et internationales où ils pourront se faire connaître, est un véritable enjeu. C’est l’avenir de notre spécificité, étroitement lié à celui de notre spécialité.

2- Augmenter l’attractivité de la SFDP pour les libéraux. Les jeunes qui s’installent restent très motivés par la poursuite d’une participation à des travaux de recherche. Les « jeunes depuis un peu plus longtemps » sont également très demandeurs. Un réseau « ville-hôpital », très structuré autour de la dermatologie pédiatrique, est essentiel à la meilleure prise en charge des enfants et à des travaux d’envergure épidémiologique. Il pourrait déjà s’organiser autour d’un « bulletin de liaison » régulièrement adressée par mail à tous les membres de la SFDP, avec une interactivité pouvant se concrétiser par un numéro conçu sur un mode « questions-réponses ».

3- Stimuler une plus grande représentativité la SFDP auprès de toutes les instances concernées par l’enfant : pédiatres, urgentistes, allergologues, généralistes…ce qui devrait permettre une plus grande interaction, et plus grande attractivité de notre société. Pour ce, le « bulletin de liaison » sera également un support utile.

4- Relayer tous les efforts du groupe d’éducation thérapeutique présidé actuellement par JF Stalder (GET), et afficher clairement le soutien de la SFDP.

5- Renforcer les liens et la synergie de recherche entre la « dermatologie de l’enfant » et celle « de l’adultes » à partir de la confrontation des données concernant des pathologies au génie évolutif bien différent dans ces différentes tranches d’âge de la population. La place de la SFDP au sein de la SFD doit permettre cette synergie.

6- Augmenter la représentativité de la dermatologie pédiatrique française à l’international. Ceci passe par une augmentation du nombre d’adhérents de la SFDP, et du soutien sponsorisé de leur participation à des congrès internationaux

L’ambition de ce programme n’est possible que parce qu’elle est soutenue par un conseil d’administration très actif et uni qui comprend actuellement Christine Labrèze très efficace secrétaire de la SFDP, Jean Philippe Lacour et Jean-François Stalder (past-présidents), et par ordre alphabétique : Sébastien Barbarot, Franck Boralévi, Frédéric Cambazard, Dominique Hamel-Teillac, Patrice Plantin, Ludovic Martin, Juliette Mazereeuw-Hautier, Pierre Vabres. Un renouvellement du CA d’un 1/3 aura lieu en 2012.

Ce programme n’est aussi possible que si chaque membre de la SFDP se sent profondément impliqué dans la vie de celle-ci, y trouve de nombreux intérêts pour l’exercice de son métier, et est assuré qu’il peut y apporter ses idées et son énergie, de manière concrète et entendue.

De nombreuses actions vont être menées pour atteindre ces objectifs, les idées de tous sont les bienvenues. N’hésitez pas à me les faire parvenir, ou à les transmettre à Christine Labrèze en tant que secrétaire. Mon souhait est que le nombre d’adhérents à la SFDP augmente régulièrement et qu’elle s’enrichisse constamment de nouvelles expériences diversifiées, dermatologiques, pédiatriques, hospitalières et libérales, mais tout en conservant cette atmosphère bien particulière que nous aimons, faite de curiosité et de créativité, mais aussi de spontanéité, d’humour et d’amitié.

8 février 2011

Christine Bodemer
christine.bodemer@nck.aphp.fr

Le mot du past-président - JP Lacour, février 2010 : Télécharger au format PDF



Conditions d'inscription
20 euros à adresser au trésorier de la SFDP par chèque accompagné du bulletin d'inscription

Télécharger le formulaire d'inscription à imprimer
(format PDF)